Notre  » Inspirational Dinner  » INTERVIEW au sein de la #SuperNanaHouse.

ALORS !

Par où est ce qu’on commence ?! Les Nanas de cette maison comment sont-elles ? Qu’est ce qu’elles représentent au sein de cette maison ? Pourquoi ont-elles un lifestyle un peu décalé ? Eh bien, je vous réserve les détails ainsi que mes impressions sur elles tout au long de cet article. Patience !

Mais tout d’abord, une remise à niveau ! Au cours de cette dernière année, pour ceux qui viennent de nous rejoindre et donc de découvrir le mouv’, voici quelques précisions sur E.WGang, j’ai crée l’Association Empowering Women en Août 2016, pour lutter contre les violences conjugales ainsi que le harcèlement physique et psychologique de la personne. Au fil de chaque étape de cette création et donc de ma vie, j’ai crée/vécue des expériences riches en émotions et terriblement constructives que je souhaite à tout le monde et que je partage avec vous au fil des articles postés sur ce blog ainsi que sur facebook ( Join US ) !  La richesse de ces rencontres forment la personne que je suis et matérialise ce que je peux offrir aux autres aujourd’hui.

Ce petit récap’ pour vous introduire ma rencontre avec Selvina, la protagoniste du projet de la SuperNanaHouse, et donc de notre ITW au cœur de la maison de la semaine dernière. En effet au cours d’un moment de chill’ sur les réseaux je suis tombée sur un article du Huffington Post, me faisant découvrir un nouveau concept de  » Coliving  » . What is that ? Alors d’après ce que j’ai compris, ( minute de vérité ) et surtout de ce que j’ai pu voir au cœur de cette maison, le coliving selon ces #Nanas, est un lieu de vie commun et collaboratif, où intervient bon nombres d’étapes.

Premièrement chacune d’entre elles, à pour but de construire un projet de vie, allant d’une thèse sur les femmes migrantes en Cisjordanie, ou bien de la préparation d’un road trip envisageant un  » TOUR DU MONDE « , ou encore l’écriture d’une thèse sur le racisme… Rien que ça. ( Et bien d’autres encore…) Elles ont l’étoffe et l’ambition de jeunes entrepreneuses comme on en voit plus. Une réelle fierté pour moi de rencontrer une génération pleine de hargne, venant d’un peu partout, de continents étrangers, parfois bien lointains, pour se réunir et former une faction au sein de laquelle évolue une cohésion professionnelle et humaine, qui influe sur le développement personnel de chacune.

Ensuite on peut imaginer, l’entraide quotidienne et le soutien auquel elles se jouent parce qu’un brin philanthrope, les problèmes ( de langage, de culture, etc…) ne les effraient en rien étant donné qu’elles portent en elles la particularité de cultiver une forme d’altruisme au sein de leur personnalité qu’elles partagent chaque jour.

Alors pourquoi nous en sommes nous arrivé à les contacter ?

#AVANT TOUT – Pour le geste du coliving je dois bien l’avouer, cette cohésion féminine et ce projet de vie sont très inspirants et démontent les clichés qui crient haut et fort que les femmes passent leur temps à se crêper le chignon..! Eh oui, le respect existe encore !

Puis ensuite pour faire connaître notre mouv‘ et surtout avoir un avis extérieur de ce qu’il représente aux yeux d’une audience féminine. L’avis des autres ( H-F confondu ) est très important pour représenter au mieux ce pourquoi Empowering Women existe, c’est à dire l’égalité et le respect des sexes avant tout !

#NOTRE RENCONTRE – JOUR J

 » Après un périple pour le numéro de bus, le réseau ne jouant pas en notre faveur, ( stupide réseau poulhoulhouu ), nous les avons retrouvé dans le 92 ! Coin chaleureux, et accueillant, c’était un réel kiff de découvrir cette banlieue.

23 arrêts après mon début de parcours, ma route s’arrêta enfin devant le N°4, TADADAM, j’étais arrivée à la SuperNanaHouse. Ma première rencontre fût mignonne. Un hôte inopiné guettait ma venue depuis le haut de la cours. Le petit chat de la maison  ( où pas en fait, ) dans la précipitation ( ouais j’étais en retard) , j’ai même oublié de leur en parler.

1ere impression de la maison ; ÉNORME ! Une immense bâtisse, style rétro, à la  » Halliwell  » se dessinait devant moi. A peine la porte s’était ouverte, que l’ambiance de la maison donnait déjà le ton !

Un accueil chaleureux de la part des filles m’attendait, et après un tour furtif de la salle à manger de la maison, nous prenions place autour d’une ÉNORME tablée, décorée par leur soin. ( Photo à l’appui )  Toutes sur leur 31, j’étais face à de nombreux visages inconnus qui m’inspiraient pourtant déjà une certaine sympathie. Les thématiques abordées en freestyle durant le dîner furent les suivantes :

  • Le rôle du féminisme au cœur de la société
  • Pourquoi être féministe ?
  • Les violences conjugales et leur cycle
  • Le processus de prise en charge de victimes au cœur de l’association
  • L’importance ou non de se battre pour l’égalité des sexes

Le thème qui m’a le plus intrigué, dans le bon sens du terme, était celui ci  » Le féminisme extrémiste au cœur du féminisme et ses conséquences  » et j’aimerais vous en parler plus longuement.

Il est vrai que lorsque l’on soulève un mouvement et que l’on y accorde de l’importance comment ne pas tomber dans le cliché du too much et éviter les :  » Façon les féministes vous aimez pas les mecs !  » Mhh.

 » Pourquoi devons-nous nous battre, ça revient à dire que l’on est inévitablement en infériorité par rapport aux hommes et que nous devons par obligation imposer notre place et dominer à notre tour un genre.  »

Eh oui, cette question m’intéresse vraiment beaucoup. Pour de nombreuses raisons, la première est que cela démontre combien l’égalité dans la tête de la personne qui émet cette réflexion est ancrée. C’est à dire que l’on imagine que l’égalité est en partie existante et qu’il n’y a donc pas besoin de devoir forcer pour crédibiliser sa place. La seconde raison est que, peut être, les inégalités H-F n’ont pas eu d’influence sur cette façon de pensée saine. Ce qui révèle l’importance et la force d’une éducation égalitaire et juste, qui accompagne un individu tout au long de sa vie et forge d’une façon saine ses expériences. Oui au fond pourquoi se battre quand il n y a pas de raison ?

Ce qui soulève une autre question importante,

Peut-on être une protagoniste féminine évoluant au cœur du féminisme sans être féministe ?

Ha. Bah oui hein.

Ce point de vue est multidirectionnel, vraiment, il est rare et plutôt étonnant de découvrir des femmes soutenant le féminisme mais sans le revendiquer lui-même. ( Sans parler de Anti-féminisme hein. ) C’est pourquoi, nous avons essayé d’étudier les aspects possibles de cette question. Quoi dire ? Nous nous sommes aperçues que défendre l’entrepreneuriat féminin au cœur du masculin était une forme de féminisme, ainsi qu’une demande légitime de salaire égalitaire, et sous bien d’autres formes certaines femmes prônent les mêmes valeurs que celles du féminisme sans s’en rendre compte. La frontière étant infiniment fine voire inexistante entre les différentes façons de défendre l’égalité H-F. Est ce vraiment un problème ? Je ne crois pas nan, car chaque forme d’égalité mérite d’être soutenu de n’importe quel moyen.

20170914_222947

Dans le " The Red Bulletion " parut cette semaine ; 

Elizabeth Olsen, actrice et comédienne, répond à la question suivante
posé par le magazine " Votre personnage s'affirme dans un monde d'hommes, 
comme vous sur le tournage. Comment fait-on ? 

" Elle ne se dit pas : " Je suis une femme dans un monde d'hommes." 
Elle s'estime leur égale, et tout aussi capable, de fait elle excelle dans 
son travail. Chez moi, la confiance vient de l'entraînement. "

Sur ces très justes paroles, on pourrait ajouter que personne ne devrait se battre pour avoir cristalliser une place, quelconque soit elle, en s’imposant face aux autres. L’important au final, est d’apprendre à vivre ensemble, et surtout de respecter les différences mais surtout de les reconnaître LES FORCES des autres. Homme ou femme confondu, jeune ou vieux, pauvre ou riche, la base d’une relation, personnel ou professionnel, est pour moi la reconnaissance des différences chez les autres et surtout l’acceptation et la tolérance de celles ci.

Ce qu’il faut retenir de cette rencontre, (en plus du #VEGGIETajine sur-validé fort ) c’est l’ambition et l’écoute active qui règnent en maître dans cette maison. DOnc, la SuperNanaHouse, n’est pas une colocation ou les seuls mots qui règnent seraient  » Range le salon ce soir j’ai des potes qui passent « /  »  , ( quoi que ? ) . On parle vraiment d’un espace de collaboration créatif, ou les flux novateurs ( et innovateurs ) vont et viennent entre l’une et l’autre de ces 12 jeunes femmes et qui s’entraident à chaque étape de leur projet respectif. Le renforcement personnel et l’épanouissement sont les maîtres mots de cette expérience riche en apprentissage ainsi qu’en humilité. L’altruisme et la force de proposition de ces jeunes femmes en surprendront plus d’un/unes car loin d’être hautaines, elles encouragent chaque personne à se trouver et donc à franchir différents caps au cœur de leur vie, créant une synergie positive entre elles, et autour d’elles qui est vraiment très inspirante.

Remerciements spéciales aux SupersNana qui nous ont accueillis et aux futures collaborations entre nos deux structures.

 Fanny B.20170914_22594920170914_223015

Publicités

2 réflexions au sujet de « Notre  » Inspirational Dinner  » INTERVIEW au sein de la #SuperNanaHouse. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s