Nique les siliclonées, on emmerde les faux semblants.

Dans une société ou les dictas de la mode, de la maigreur, du sport, du ci, du là, sont à la limite de nous faire tomber en hypothermie à chaque page de magasines, ou de réseaux sociaux, sur quoi devons nous nous référencer pour être/paraître  » normaux  » de nos jours ?

A l’heure ou Instagram est la nouvelle arme  » tendance  » à suivre, et enseigne aux jeunes ( femmes, hommes ) à vendre leur vie et leur moments  » friendly  » sur leur compte pour espérer devenir les nouveaux influenceurs de leur génération, et choper des milliers d’abonnés en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, interrogeons nous sur le but de ce nouveau mood, et surtout à quoi sert il vraiment ?

Eh oui, on tente de savoir à quoi, pourquoi, et à qui cette mode des réseaux sociaux peut profiter.

  • Un jeune lambda qui voyage de pays en pays pour partager son road trip avec ces potes laissés à des milliers de kilomètres ?

Ok, on valide, même si pour voyager il faut de l’argent et que la plupart des haters crieront à l’étalement monétaire everyday !

  • Une Youtubeuse qui post une vidéo de son dernier Tuto pour ses abonnés.

Re Ok, même si ce sont les marques qui poussent ces jeunes femmes à leur faire de la publicité, et qu’elles offrent donc une très large somme de make up. Pas pour tout le monde de porter du MAC askip.

  • Un coach sportif qui postera et partagera bons nombres d’exercices et d’astuces pour se sculpter un corps de rêve avant son voyage en Grèce mais qui sera perçu comme narcisse devant son miroir, barre sur les épaules et pecs à l’air.

Validé juste pour les astuces  » perte de poignée d’amour en moins d’une semaine « .

Ça parait triste hein, légèrement cliché peut être ? Pourtant c’est bien ce que reflète la génération Y d’aujourd’hui.

Instagram est devenu un nouveau support pour étaler une certaine notoriété et se revendiquer ou non d’une classe sociale précise.

Les selfies coutouring, audi, nails doré d’un côté, contre les selfies poney et vacances chez Mamie de l’autre ( sauf si Mamie possède un haras… bah sur Insta ça fait la diff. )

Avec tout ça, comment ne pas se sentir en marge au cœur même de notre génération, lorsque l’on sort dans la rue et que toute la population imite les influences de ce réseau ( et bien d’autres ), s’inspire des derniers looks et surtout du maquillage à outrance. Je dirais même que dorénavant votre profil Insta, tend à valider ou non, vos nouvelles relations. Damn, on en est là !

Malheureusement oui, cela à remis au gout du jour le culte du corps parfait, et de la nourriture healthy, ainsi que les soirées entre copains dans d’immenses villa sur la côte, que tout le monde à déjà vécus au moins une fois, MAIS SI, fouille dans tes souvenirs, où demande a Mamie elle te donnera l’adresse du penthouse de L.A bro.

Le faux semblant que cela véhicule, continue de donner une place importante à l’image et non à la personne que vous suivez sur les réseaux. Bon nombres de jeunes femmes sont des escortes, ou des nouveaux produits de la télé réalité qui inondent vos écrans de marques et des nouvelles tendances qu’elles   » découvrent  » chaque jours.

                     – Oh les chouchous,  j’ai découvert un produit blanchissant pour les dents à la coco de M.DENTSENPLASTIQUE, allez vite choper ça ! CODE PROMO : ANGE

( Marketing dans l’air nah ? ).

Enfin, tout ça pour dire que ces alertes sociales, si on peut dire, doivent être prises au sérieux surtout lorsque l’on voit l’arrivée de nouvelles jeunes femmes qui pensent que Insta ( ou autres ) est ( sont ) la référence en matière de lifestyle.

Nan, pas besoin d’avoir 50 balles de fond de teint sur le visage pour sortir acheter du pain, ni d’avoir 20 centimètres d’ongles pour conduire une audi et ni avoir un corps  » fit  » pour avoir un Neymar à la maison.

Ce qu’il est important de souligner c’est qu’une femme, vraie, n’aura pas besoin de se référencer à n’importe quel réseaux pour trouver de la crédibilité sur ce qu’elle porte, qui elle fréquente, et des revenus qu’elle touche. Cette mascarade de luxe, à prit des proportions bien trop importante, et déracine les vraies valeurs des jeunes femmes d’aujourd’hui, et donc des futurs mamans de demain, pensez-y.

Le plus important n’étant donc pas de ne pas louper son contouring le matin au réveil, mais plutôt de ne pas louper un diplôme, ou une formation et de rester focus sur de réels objectifs, car une vie se créée à force de travail et d’acharnement et non sur un physique ou sur le  » paraître  » d’un lifestyle de faux riche, imitant une fausse vie, devant des abonnés crédules et vénalement néfastes pour vous.

Soyez vous même, tout le temps, devant comme derrière l’objectif et vous verrez ce qu’est le partage d’une vraie réalité, simple et saine pour vous et les vôtres.

 

Fanny B, merci pour votre lecture.

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nique les siliclonées, on emmerde les faux semblants. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s