Viens, on parle de féminisme.

Avant qu’on parte sur de mauvaises bases :

Le féminisme, qu’est ce que c’est ? 

Mouvement militant pour l’amélioration et l’extension du rôle et des droits des femmes dans la société. Attitude de quelqu’un qui vise à étendre ce rôle et ces droits des femmes : Un féminisme actif. ( Larousse )

Bon… ça en dit pas trop non plus. Les femmes passent pour des forceuses avec ce genre de déf, mais il paraît que c’est ce qu’on est !

 » Nan mais je vois pas pourquoi vous ne soûlez avec le féminisme, nous les hommes, n’avons pas besoin de crier sur tous les toits qu’on représente le masculinisme.  »

Hum, ce terme introduit par une féministe,  Michèle Le Doeuff, représente un ensemble d’hommes selon Wikipédia qui  » se préoccupe de la condition masculine « . Mais pas seulement…

Le masculinisme en effet, est un courant, une  » offensive  » même, contre le féminisme que les femmes épouse bien malgré elle. Pour faire court, bien implanté au Canada, ainsi qu’aux Etats – Unis, ce courant s’occidentalise pour venir toucher la France, la Suisse et même l’Allemagne.

Deux chercheurs australiens, Lingard et Douglas (1999), ont mis au point une typologie éponyme pour faciliter la compréhension de ce lifestyle et ont décrit 4 types de masculinisme au sein du mouvement.

  • Les groupes de défense des droits des hommes ; rendant toutes les problématiques vécues par les hommes et les femmes équivalentes. Selon eux, il y aurait une notion d’asymétrie des pouvoirs en faveurs de la femme, défavorisant même la gente masculine au passage.
  • Les groupes de thérapie de la masculinité ; construit sur la  » souffrance des hommes  » centrant leur analyse sur les hommes en tant qu’individus ainsi que leur rapport à la masculinité.
  • Les groupes pro-féministes ; qui nient l’existence même d’un système patriarcale.
  • Les groupes conservateurs ; prônant l’anti-féminisme ouvertement, grâce à leur absence de réponse aux revendications de ces dames. Promoteurs de la complémentarité des hommes et des femmes en  mettant en avant le noyau qu’est la famille. ( source http://sisyphe.org )

Voilà, maintenant que les précisions sont faites, reprenons pour essayer de dégrossir se qu’est vraiment le féminisme en 2017, dans une société comme la notre. On pourrait d’ores et déjà dire que les femmes sont obligés de lutter contre les inégalités patriarcales, professionnelles et personnelles auxquelles elles font faces tous les jours à cause de la maladresse ( involontaire ou pas ) des hommes qui les entours.

Pas le droit aux mêmes salaires, aux mêmes traitements, aux mêmes réactions, et respect que les hommes,  donc c’est normal qu’un mouvement se crée nan ? Si t’es un homme et que tu lis ça, je t’en prie, ne te dis pas,  » Oui mais bon c’est pas comme si c’était très grave, vous perdez quoi, 50 balles « . Hein, 50 balles. Et je ne suis pas encore venu à la partie où certains hommes pensent qu’ils ont le DROIT de te toucher quand tu passes devant eux. J’ai dit toucher ? Je voulais ajouter, siffler, harceler, humilier, chahuter, sans parler des plus déterminés qui nous suivent pour  » gratter un O6, un snap ou un insta.  »

Eh vas – y pétasse t’as pas un facebook ?

Mhhh. C’est gênant. Mais je ne sais pas si c’est plus malaisant pour nous, où pour ces harceleurs en puissance. Finalement, nous on a une éducation malgré tout, donc ce genre de chose ne devraient pas nous atteindre car on connaît nos valeurs ( où alors a force de les voir bafouées on ne sait plus trop ). Alors pourquoi est ce que ça pique quand même  ? Pourquoi l’envie d’insulter, de frapper, de hurler sur ces idiots nous traverse t-elle l’esprit ?

Est ce qu’on peut dire que tout commence par l’éducation que l’on à reçue ? Je pense oui, d’une certaine façon. Un jour en discutant avec un collègue, de violences conjugales et des répercussions qu’elles avaient sur la vie des femmes après les avoirs endurés, je me suis rendu compte que le discours tenu par les mères sur le respect des femmes et les valeurs qu’il véhicule, était le plus important dans l’éducation des hommes.

Et nous qu’est ce qu’on nous inculque alors ? Etre forte, ne pas tenir tête à un homme surtout en donnant un point de vue, porter du rose ( parce que c’est pour les filles ), être toujours attirante et belle en toute circonstance. Etre polie aussi, car une fille c’est une chose fragile et douce. Oui, comme les licornes, elles sont toutes douces. ( Si ça existe, t’en a juste pas vu wesh. )

Bref, personne ne vous prévient que votre vie de femme sera  » un peu «  plus dure que ça. Que vous devrez vous confronter aux hommes qui tenteront de vous dominer à chaque occasions, qu’il y aura un fossé physique à gérer et que l’on vous jugera sur votre aspect globale même si, à la base, nous sommes égaux. ( Physiquement, je vous l’accorde nous ne ressemblons pas aux hommes, mais est ce que ça signifie que nous sommes diminuées à cause de ça, nan. )

Ça ne sera pas tout beau, tout rose. On vous traitera différemment, parfois vous serez objetisée par les hommes, ainsi que la société, et qu’il faudra vous battre deux fois plus fort pour avoir ce que vous voulez, car vous mériterez chaque étapes pleinement.

Alors qu’est ce que le féminisme aujourd’hui ? Ça pourrait ce résumé à ça ? Défendre des droits, physiques, intellectuels, familiaux, conjugaux, chaque jours que la vie nous donne ? Eh bien oui, en quelque sorte.

Parce que le statut de la femme est bafoué, et que nous devons nous battre pour donner les mêmes chances à chaque personne qu’importe son sexe, sans distinction physique, ni discrimination quelles qu’elles soient.

La force dont vous devrez vous munir dépasse bien des expériences que vous vivrez, mais ne lâchez jamais rien. Le respect que vous inspirerez, vaudra bien des heures de lutte.

Fanny B.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s